Ed Sheeran – x

Cet article est tiré d’un post que j’ai publié sur le forum de l’Originale dans le cadre du jeu Vis ma vie de Fan.

Qui c’est ? Ed Sheeran

C’est quoi ?  « x » (prononcer « Multiply ») son deuxième album

De quand ça date ? 2014

 

 

Je ne m’étais jamais vraiment intéressé au travail d’Ed Sheeran, considérant que le rouquin proposait n’était pas à mon goût. Je n’avais pas complètement tort et donc pas complètement raison non plus.

Je m’imaginais Ed Sheeran comme un chanteur à la voix douce accompagné de sa guitare comme seule compagne, distillant ballades et chansons d’amour.

Des chansons d’amour, il y en a. Tout comme des ballades acoustiques. Mais ces ballades ne m’ont pas marqué plus que ça : je ne trouvais rien d’innovant et d’original là dedans. Certes c’est très bien exécuté, le chant est juste et la production soignée, mais rien qui ne me fasse penser : « Ah tiens c’est intéressant ça ! ».

Puis arrivent Don’t, Nina et la pop acoustique se teinte de reflets hip-hop avec de gros beats et un chant plus rythmé. Le fameux déclic se fait et je constate que ce genre de titres qui montrent réellement le talent de l’artiste. Le groove est là, la basse aussi… Ces morceaux laissent des traces après leur écoute, contrairement aux précédents.

D’autres morceaux défilent sans attirer mon attention… Jusqu’au funky Runaway qui là encore dynamise le talent d’Ed Sheeran et le rend plus flagrant à mon sens.
Ce talent est parfaitement illustré par le titre suivant (The Man) avec un chant rappé très efficace, un beat de batterie simple, groovy et un petit solo de guitare pour conclure (on aimerait d’ailleurs l’entendre en entier).

Le morceau final (Afire Love) commence par des cordes frottées style violon (ce pourrait être du synthé), ça commence mal (je trouve que les cordes ont tendance à être surexploitées pour grossir le son d’un morceau sans vraiment faire une instrumentation pertinente avec). Cet avis ne change pas avec ce morceau qui n’en a pas besoin : il y a déjà une boîte à rythmes très présente, plusieurs couches de guitares et de voix, de la réverbération. Mais peut-être est-ce pour justifier le petit solo de violon à la fin du titre qui lui est bienvenu et plus pertinent que les nappes.

Merci @Sparks’ ne m’avoir forcé à me bouger et à enfin me faire une idée de la musique d’Ed Sheeran. Je n’apprécie pas tout (je suis resté insensible à une bonne moitié de l’album), mais quelques morceaux ont clairement plus de dynamique qui fait ressortir son talent.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :